Annonceurs

Univers Bassin partenaire de Passion Bassin

RÉALISATION DE BASSINS - REPORTAGES PHOTOS :


Présente le bassin de Boubou 51

Discussion sur le forum : Bassin de Boubou51

Une histoire de construction...  par Boubou51 Le reportage suivant est juste un témoignage sur le cheminement suivi lors de la construction de notre bassin.

 

Schéma préliminaire du bassin. 3 zones sont identifiées, 1, 2, 3. L'emplacement du pont est indiqué ainsi que ceux de la cascade, du filtre et du bassin filtrant. Volume prévu de 25m³. Choix d’un filtre multichambre – d’un UV de 55w et de 3 pompes. L’une ancienne de 3000l/h pour le bassin filtrant. Une autre de 4000l/h pour la cascade et l’une de 12000L/h pour le filtre. 

   

Août 2006 : L’ancien bassin, juste avant les travaux. L’eau n’est jamais claire malgré une petite filtration naturelle avec de la pouzzolane à partir d’un bassin filtrant et d’une pompe de 3000l/h. On prend une grande décision : on va tout refaire. On décide de garder la forme actuelle en rajoutant un agrandissement. Les courbes du futur bassin sont dessinées à l'aide du tuyau d’eau et des petits piquets sont plantés pour fixer la forme. Le terrain étant en pente on pense déjà à une solution de 2 niveaux.

   

Le décapage de la nouvelle partie est fait. Il faut creuser. Le sol est très calcaire. Nous sommes en Champagne à Reims. La terre est très dure quand elle est sèche. Le trou de la nouvelle partie est réalisé. Elle fait 4m de diamètre. A ce niveau on a déjà calculé que le bassin ferait dans les 25m3. La terre a été répartie un peu partout dans le jardin. On repère déjà plusieurs paliers : 30 cm au centre, 60 sur les côtés. On les a fait assez large (50 cm) pour que les futures pots soient bien stables. La profondeur maxi de la nouvelle partie est de 1m. Pendant cette période, on découvre vraiment ce qu’implique la construction et le fonctionnement d’un bassin. Tous les soirs nous sommes sur « Passion Bassin » que nous inondons de questions, surtout relatives à la filtration.

   

A Reims en hiver, il peut faire très froid…jusqu’à -25° pendant plusieurs jours. J’ai décidé de stabiliser les bords et de les mettre hors gel. En clair, c’est du béton, parpaings à au moins 60 cm de profondeur. Et zut de zut, il pleut sans cesse... dur, dur. Les parpaings font 12,5 cm de large. Hors sol, on décide mettre de la pierre. Là , de grosses questions, quel type de pierre ? On consulte PB, pas de pierre calcaire. Zut, on avait trouvé une belle pierre de Bourgogne pas trop chère. Après des recherches sur Internet en France et en Belgique, on trouve la société LCI sur PB. Ils m’envoient leurs catalogues. Ils ont une gamme très complète de pierres. Après discussion, nous faisons le choix du gneiss doré, pierre non calcaire.

   

Les travaux continuent en août toujours. Il pleut sans cesse. Le raccord entre les 2 bassins est fait. Le vieux liner est replié peu à peu, pour qu’une partie de l’eau soit conservée. Le vieux liner est replié peu à peu sur la zone 1, afin qu’une partie de l’eau soit conservée avec les plantes. Les poissons ont été donnés à des amis.

   

La consolidation des bords des zones 2 et 3 est terminée. Je fais ici très attention aux niveaux. Après m’être servi d’un niveau laser, je reprends mes règles en alu, 2m, 3m et 4m, plus faciles à utiliser. Un muret légèrement arrondi est construit entre les zones 1 et 2 . Il y aura donc 2 bassins de niveaux différents. La zone 1 retombant dans la zone 2.

   

Les niveaux de différents paliers ont été remodelés, 40cm au milieu de la zone 2, et 30 et 20 sur les bords où on envisage une zone de marais en pouzzolane.

   

Un nivellement est réalisé avec du sable ordinaire ( 1m³)

   

Schéma préliminaire du bassin. 3 zones sont identifiées, 1, 2, 3. L'emplacement du pont est indiqué ainsi que ceux de la cascade, du filtre et du bassin filtrant. Volume prévu de 25m³. Choix d’un filtre multichambre – d’un UV de 55w et de 3 pompes. L’une ancienne de 3000l/h pour le bassin filtrant. Une autre de 4000l/h pour la cascade et l’une de 12000L/h pour le filtre. 

   

Pause du géotextile. Il me restait des morceaux divers…d’où ce beau patchwork. Le géotextile est le plus épais que l’on ait trouvé.

   

Pause de l’epdm. Il est d’un seul morceau. 8m x 16m. Même à 7, ça n’a pas été facile. Il sera coupé au niveau de la zone 2 et 1 qui n’est pas encore faite.

   


Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com