Annonceurs

Aqualor partenaire de Passion Bassin

L'AMÉNAGEMENT DES BERGES - PALIERS :


Il faut que, environ deux ans après la fin des travaux, le bassin donne l’impression d’avoir toujours été là. Comme abordé dans le chapitre consacré au terrassement, c’est sur le palier de finition que nous allons poser le matériau qui tiendra la bâche et finira les bords. Pour les bassins en argile naturelle : reportage sur les fascines.

Quel que soit le type de matériau je vous conseille d’utiliser toujours le même canevas en l’adaptant :

  • mettre une semelle de mortier sur le feutre

  • poser votre matériau de finition

  • terminer avec une ceinture de mortier éventuellement ferraillée

Attention, le bassin terminé, on ne doit jamais voir la bâche sur le pourtour :

  • esthétique

  • altération par U.V.

  • perforations accidentelles

Prévoir un entretien facile des bords du bassin. Dans le cas d’un gazon venant jusqu’au niveau de l’eau, la tonte doit pouvoir être facile (attention aux pierres dépassant le rebord, aux berges instables…).

Bien faire attention aux fuites par capillarité. L’eau ne doit pas avoir la possibilité d’être « aspirée » par la terre du pourtour du bassin. S’assurer que la terre rapportée est bien tassée pour éviter les effondrements.

Le feutre présent sur la bâche pour protéger cette dernière des pierres décoratives, zone de marécages... ne doit pas être en contact avec la terre extérieure au bassin. Couper le feutre un centimètre en dessous de la limite de la membrane d'étanchéité.

Berges stabilisées par des pierres maçonnées

Feutre de protection sur la bache au niveau des zones de marécage    Zones de marais avec le substrat

Il est également possible pour les personnes ne désirant pas faire de maçonnerie tout le long du bassin, de terminer le palier de finition avec un rebord plat. En fonction de la largeur du palier, on pourra planter différentes espèces de végétaux.

Schéma finition des berges - vues en coupe

Par la suite, il est possible de cacher le rebord avec des pierres plates ou tout autre petit enrochement. La façon de procéder sera identique, avec la pose d’une chute de feutre et d’un lit de mortier qui accueillera les pierres.

Pour les bassins en béton dont les parois verticales ne permettent pas la pose de paniers aquatiques, il est possible de réaliser une zone de plantation autour du bassin : bâche accolée au bassin pour servir de zone humide, support métallique pour tenir les paniers, utilisation de nattes en coco avec poches de plantation...

Bord de bassin avec bache visible    Bassin en eau, bâche visible

Avant : la bâche est visible sur tout le pourtour du bassin.

Décaissement du palier de finition    Protection à l'extérieur de la bâche par grillage et feutre

Un décaissement est réalisé afin de pouvoir disposer l'enrochement.
On note la présence d'un grillage contre les rongeurs et le feutre de protection.

Mise en place des premières pierres sur le palier de finition    Palier de finition terminé

Avec le poids de l'eau la bâche se plaque contre la paroi. L'enrochement est posé sur une couche
de feutre (protection de la bâche et meilleure accroche )

Mise en place des substrats entre les pierres    Niveau d'eau maximal, pierres stabilisées, on coupe le surplus de bache

Pierres de granit et pouzzolane (pierres naturelles de la région - Auvergne)
Il faudra encore attendre un peu avant de couper le surplus de bâche (tassement des paliers)

Il est vivement déconseillé de faire un retour de la bâche sous la terre. En effet, par fort orage, il peut y avoir un risque d’éboulement de terre dans le bassin. De plus en cas de tassement sur le pourtour, des fuites par capillarité peuvent apparaître à terme.

La terre recouvre la bâche    La bâche est visible au bout de peu de temps

Bord de bassin réalisé avec méthode d'ancrage de la bâche en terre (fortement déconseillée)

Bâche visible = fragilité de l'étanchéité    Une finition passable des berges

Au début ça parait joli, quelques mois après... la terre tombe dans le bassin, l'eau se trouble, la bâche devient visible...

Pour toute intervention bétonnée :

  • Respecter un temps de séchage d’une durée de 2 à 3 semaines (en fonction de la météo) et ce, surtout pour les cascades et ruisseaux. En ne respectant pas ce délai vous risquez des problèmes de laitance dans le bassin qui pourraient endommager de façon irrémédiable vos pompes et causer des problèmes à plus ou moins long terme de qualité d’eau.

  • Bien soigner la finition, en lissant les aspérités du béton afin d’éviter d’éventuelles blessures aux poissons

  • Bien nettoyer le bassin de toute présence de grattons, agglomérats ou coulées de mortier.

Dans le palier de finition, penser à mettre des gaines de réservation de diamètre de 75 pour les futurs passages de tuyaux, câbles, …(en prévoir deux ou trois de plus pour un éclairage, une pompe supplémentaire… comme sur la photo ci-dessous)

Passage de gaines de réservation à travers le palier de finition     Zone de marécage intégrée au palier de finition dans un bassin ornemental

Ne couper les bords de bâches que lorsque le bassin est mis en eau et les finitions terminées.

Il est inutile :

  • De mettre du sable, des galets pour cacher la bâche. Elle sera très vite recouverte par une fine couche d’algues.

  • De faire des caches pour les poissons. Ils sont là pour être vus.

  • De mettre de la terre dans le fond pour les plantations. En effet, ces dernières seront réalisées dans des paniers ou corniches prévus à cet effet.

Les niveaux d'eau : Mise à niveau automatique et trop plein

Il peut être utile de prévoir un système de mise à niveau automatique du bassin (par exemple en cas d'absence prolongée l'été - attention cependant à la facture d'eau !) Un mécanisme avec flotteur peut être intégré dans un endroit un peu caché du bassin. Ici dans la zone post lagunage du bassin. En été celle-ci est remplie de jacinthes d'eau ce qui permet de cacher à la vue le flotteur.

Zone tampon avec système de mise à niveau automatique    Mise à niveau automatique de l'eau

Pour le trop-plein, pour les petits bassins, généralement un point bas à la bâche sur le côté aval du terrain suffit. Néanmoins, vous pouvez relier ce point bas à une évacuation, un drain ou un puisard (attention à l’affaissement éventuel du sol). Il est également possible de percer (avec précaution !) la bâche, de poser un passage de parois (ou passe-paroi) et de le raccorder à un tuyau.

Trop plein du bassin

Réaliser une bordure au moyen de lattes :

Il existe aussi un autre moyen de terminer les bords du bassin en utilisant des lattes « ECOLAT »et des piquets « ECOPIC ». Ces produits en polyéthylène recyclé permettent un ancrage facile de la bâche.

bande d'ecolat    latte droite d'ecolat    piquets ecopic

Les piquets sont positionnés tous les 50 cm. Ils servent de support aux lattes qui seront positionnées avec précision (niveau laser). La bâche sera ensuite plaquée contre les lattes, puis ancrée derrière cette barrière par de la terre

Schéma installation ecopic et ecolat

Le pourtour du bassin pourra être réalisé avec des plaques de gazon, peu de temps après la végétation recouvrira la totalité de la surface et la bâche ne sera plus visible sous les brins d'herbe.

Piquet ecopic en terre    Fixation ecolat sur piquet    passage du feutre puis de la bâche sur la latte    terre ramenée sur le bord de la latte

Ecopic et ecolat

Afin de rester esthétique cette solution implique l'installation d'un système de mise à niveau automatique. 

La membrane sera repliée sur plusieurs couches de feutre afin de la protéger des angles du support et des piquets. 

Une fois terminée, l'installation permet d'avoir un niveau d'eau à fleur de terre en permanence. Ce système de finition peut venir en complément des autres moyens abordés en début de page. 

Les rouleaux d'écolat existe en 25 m de longueur (14  x 1 cm)

Les barres droites font 3 m de longueur (14  x 1 cm) 

Piquets de 45 et 75 cm de longueur (section 4 x 4 cm)

Ci-dessous différentes finitions réalisées avec les produits Ecolat et Ecopic.

Ecolat en séparation bassin et zone de marais    Grand bassin rectiligne réalisé avec ecolat et ecopic

Séparation substrat aquatique et gravillons du chemin avec ecolat    Plantations en bords de bassin avec ecolat

Astuce : Réaliser un mur décoratif en séparation dans le bassin

Muret décoratif dans bassin    Muret en soutènement de berge dans bassin

Il est tout à fait possible de réaliser un muret décoratif qui servira par exemple de déversoir à une cascade. Afin d'assurer une parfaite étanchéité, il est nécessaire de le construire à l'intérieur du bassin. Si le mur est imposant ou de grande hauteur je vous conseille de réaliser des fondations en béton (assise et appui) la bâche d'étanchéité sera prise en sandwich entre plusieurs couches de feutre.

 Muret décoratif et utile    Palier de finition avec galets maçonnés

Comme on peut l'observer sur la photo, la bâche et le feutre remontent loin derrière la construction. Ne laisser dépasser le feutre sur le devant que de 1 à 2 cm. Il est ensuite très difficile et délicat de vouloir recouper le feutre au plus près du mur sans risquer de percer la bâche. Il est utile de placer, dès le début de la construction, une chute de feutre juste au ras du mur afin de protéger la bâche pendant les travaux (chute d'outils) et éviter que du mortier ne tombe dans le bassin.

Vue de l'ensemble    Détail sur le palier maçonné


Suivez-nous :     Recommandez cette page :               

Mise à jour : juin-14    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2014       contact : webmaster@passionbassin.com