Annonceurs

Travaux Aquatiques du Sud Ouest partenaire de Passion Bassin

LA QUALITÉ DE L'EAU POUR VOTRE BASSIN :


L’ammonium NH4+  et l'ammoniac NH3

Dans chaque bassin s'accumulent des pollutions organiques issues de restes de nourriture, des excréments des poissons, des déchets des végétaux... Une grande partie de ces matières nocives est constituée de protéines qui seront détruites par des bactéries utiles.

Le processus de dégradation est relativement lent et complexe. De nombreux constituants minéraux sont ainsi produits. Certains composés azotés peuvent poser problème en circuit fermé : l'ammonium et les nitrites.

Les filtres biologiques sous l'action de bactéries aérobies (qui travaillent en présence d'O2) produisent un nettoyage par oxydation. Le cycle de l'azote est le suivant :  protéines -> peptides -> acides aminés -> ammonium -> nitrites -> nitrates.

La surpopulation est catastrophique dans un bassin, en effet le métabolisme des poissons constitue une autre source importante d'ammonium. L'urine mais aussi l'apport d'ammonium en provenance des branchies sont à prendre en considération comme sources de pollution.

L'ion ammonium NH4+ n'est pas toxique, par contre il se transforme souvent en ammoniac NH3 qui, lui, est très toxique. Cette transformation s'opère en présence d'un pH fort. Un abaissement du pH provoque la réaction inverse et l'ammoniac  se transforme à nouveau en NH4+ inoffensif. C'est un processus chimique qui se déroule spontanément sans aucune aide bactérienne.

Valeur
du pH

NH4+ inoffensif
(ammonium)

NH3 toxique
(ammoniac)

< à 6,8

100 %

0 %

7

99 %

1 %

8

96 %

4 %

9

68 %

32 %

10

20 %

80 %

Concentration en ammoniac en fonction de la valeur du pH

Dans les tests, on mesure toujours l'ammoniac + l'ammonium. Le tableau ci-dessus permet de connaître, une fois la mesure effectuée, le pourcentage d'ammoniaque en fonction de la valeur du pH.

Les valeurs limites : on devrait toujours être le plus proche possible de 0. En circuit fermé, des valeurs comprises entre 0,1 et 0,5 mg/l d'ammonium ne présentent pas de danger pour les poissons. En théorie, avec un pH de 8 on pourrait aller jusqu'à un maximum de 2,5 mg/l de NH4+ ce qui donne : 2,5 x 4 % = 0,1 mg/l de NH3.

C'est souvent une suralimentation, la présence d'un animal mort dans le bassin, ou une surpopulation qui sont à l'origine de concentrations dangereuses. De même un bassin récent (moins d'un mois) est plus exposé car les bactéries nitrifiantes responsables de l'oxydation de l'ammonium en nitrites  puis en nitrates ne sont pas encore suffisamment fixées sur les supports biologiques.

En cas de changement important d'eau risquant de faire varier le pH à la hausse, il convient de contrôler au préalable la teneur en NH4+ et le pH (personnes utilisant de la tourbe en filtration pour faire baisser le PH et le KH).

Surveillance de la qualité de l'eau - ammoniaque :

L'ammoniaque est le déchet principal issu des protéines ou du métabolisme azoté des poissons et des autres organismes aquatiques. La source principale des composés d'azote dans l'élevage des poissons est la protéine contenue dans l'alimentation. Par conséquent, le taux de production d'ammoniac des poissons est proportionnel au taux d'entrée (nourriture).

Il est excrété principalement à travers les ouïes, et en urine et fèces. L'ammoniac est également produit pendant la décomposition aérobie de la matière organique par des bactéries. Dans l'eau, l'ammoniac-azote total (TAN) se produit dans deux formes, ammoniac (NH3) qui est toxique et l'ion d'ammonium (NH4) qui est relativement non-toxique, excepté à des concentrations extrêmement élevées. 

L'ammoniaque peut changer en permanence d'une forme à l'autre selon le pH et la température de l'eau. Pour déterminer la concentration de la forme NH3 toxique, une formule simple est appliquée en utilisant un diagramme (ci-dessous) montrant le pourcentage de TAN sous la forme NH3 aux différentes températures et aux valeurs du pH.

pH / temp °C

8 12 16 20 24 28 32

7.0

0.2  0.2 0.3 0.4 0.5 0.7 1.0

8.0

1.6 2.1 2.9 3.8 5.0 6.6 8.8
8.2 2.5 3.3 4.5 5.9 7.7 10.0 13.2
8.4 3.9 5.2 6.9 9.1 11.6 15.0 19.5
8.6 6.0 7.9 10.6 13.7 17.3 21.8 27.7
8.8 9.2 12.0 15.8 20.1 24.9 30.7 37.8
9.0 13.8 17.8 22.9 28.5 34.4 41.2 49.0
9.2 20.4 25.8 32.0 38.7 45.4 52.6 60.4
9.4 30.0 35.5 42.7 50.0 56.9 63.8 70.7
9.6 39.2 46.5 54.1 61.3 67.6 73.6 79.3
9.8 50.5 58.1 65.2 71.5 76.8 81.6 85.8
10.0 61.7 68.5 74.8 79.9 84.0 87.5 90.6
10.2 71.9 77.5 82.4 86.3 89.3 91.8 93.8

De Boyd (1982) « gestion de qualité de l'eau pour la culture de poissons d'étang ».

Exemple : Pour obtenir la concentration du NH3 : l'eau à un pH 8.4, à 28°C et possède un taux de TAN (déjà déterminé par test colorimétrique) de 2 mg/l. L'eau du bassin contient : 15% de 2 mg/l de NH3, soit 2 mg/l x 15 % (valeur du diagramme) = 0.3 mg/l de NH3. Autre exemple quand la température est de 20°C avec un pH de 9.4, 50% du TAN est présent sous forme NH3. Si TAN est égal à 2.0 mg/l, alors le taux de NH3 est 1.0 mg/l. 

Signes de pics d'ammoniaque : comportement anormal de nage, léthargie, alimentation réduite, rassemblement autour des entrées d'eau, signes de faiblesse en journée mais comportement normal pendant la nuit. L'exposition prolongée aux concentrations de 1.0 mg/l compromet la croissance, et les concentrations supérieures à 1.0 mg/l peuvent être mortelles. 

Effets d'un taux élevé d'ammoniaque : Dommages aux ouïes, croissance réduite, fragilités accrue aux maladies, pH du sang élevé, dommages aux tissus et organes internes, troubles de l'osmoregulation, mort. 

Causes d'un taux élevé d'ammoniaque : Matière organique trop élevée pour une décomposition par des bactéries.

Que faire ? : Réduire ou cesser l'alimentation, renouveler une partie de l'eau par débordement, aérer au maximum, réduire le pH de l'étang.


Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com