Annonceurs

Koi Connect partenaire de Passion Bassin

POISSONS DE BASSIN -  L'ACHAT :


L'introduction de nouveaux pensionnaires

Pour éviter une catastrophe et la déception d'un échec, il faut respecter certaines règles de base pour réussir l'acclimatation de vos nouveaux pensionnaires.

Avant l’achat toujours vérifier l’état sanitaire des poissons. Ils ne doivent pas être trop agités et stressés, ils doivent avoir des nageoires impeccables, une peau saine (pas de lésions entre les écailles, pas de taches sanguinolentes au niveau du ventre), un œil bien vif, (ni rentré, ni saillant). Leur respiration doit être régulière et l’animal choisi ne doit pas se tenir isolé des autres poissons.

Le vendeur ne doit pas se servir de la même épuisette pour pêcher des poissons dans des bacs différents (risque de transmission de parasites... si un bac est atteint tout le reste peut ainsi le devenir).

Pendant le transport il faut bien caler les sacs à plat (afin d’offrir le plus de surface de contact entre l’oxygène et l’eau), et éviter les coups de chaleur l’été. Votre fournisseur est à même pour les grosses pièces (et pour un long trajet) de vous fournir des caisses isolantes. Les sacs de transport seront doublés et gonflés avec un complément d'oxygène pur.

Avant d’introduire un poisson dans un bassin, il faut veiller à ce que la température, puis la composition chimique de l’eau s'harmonisent petit à petit. Pour ce faire, il faut laisser flotter le sac fermé pendant ½ heure (attention à ne pas laisser flotter le sac en plein soleil), puis l’ouvrir et le remplir avec un peu d’eau du bassin, ¼ heure après renouveler l’opération. Enfin ¼ heure après transvaser délicatement les poissons dans leur nouvel habitat en prenant soin de ne pas verser l'eau du sac dans le bassin.

Les importations se font essentiellement en mars, avril, mai (températures acceptables pour le transport). Chez les spécialistes, les poissons sont mis en observation dans une salle d’acclimatation. Au bout d’une dizaine de jours, si les tests sont bons (examen microscopique du mucus notamment), les poissons pourront continuer leur acclimatation dans des bacs de vente.

Ainsi, si votre fournisseur est sérieux, vous n'aurez pas besoin de mettre les nouveaux arrivants en quarantaine, les manipulations successives stressent toujours le poisson et un nouveau transfert peut générer un affaiblissement et déclencher une maladie. Évitez, en général,  que l'on vous offre des poissons dont vous ne connaissez pas la provenance.

La quarantaine est sujet à débat. Normalement un poisson qui vous est vendu doit être sain et exempt de parasites. Toutefois le fait de vouloir protéger sa population actuelle de poissons, koï, face à l'arrivée d'un nouveau pensionnaire est parfaitement légitime et compréhensible. Que faire alors et comment ? La quarantaine suppose de pouvoir accueillir dans de bonnes conditions un poisson pendant un laps de temps suffisamment long (15 jours). Il faut donc un bac spacieux (éviter les aquariums pour les koï qui se blessent dans les angles), une eau identique à celle du bassin (paramètres et température) bien oxygénée et filtrée.

Normalement cette période de quarantaine permet d'observer l'acclimatation du poisson et l'absence de certaines pathologies :

  • parasites - poisson qui se frotte

  • bactéries - rougeurs sur les flanc, le ventre

La quarantaine ne permet cependant pas de s'assurer avec certitude de l'absence de virus, parasites, bactéries. En effet le poisson peut être porteur sain. Certaines maladies ne peuvent se déclencher qu'en cas de stress du poisson, mauvaises conditions de vie... de là à dire qu'il faut stresser le poisson pendant la quarantaine il y a un pas que je ne me permettrai pas de franchir. il est cependant possible de faire un traitement désinfectant (sel, permanganate...). Ne pas oublier qu'un poisson sain, en état de stress peut développer des pathologies très rapidement... Après 48 h de jeun, pendant la quarantaine nourrir très légèrement. En fin de quarantaine penser aux compléments vitaminés qui vont renforcer les défenses immunitaires du poisson.

Pensez bien à toujours attendre trois semaines avant d'introduire des pensionnaires dans votre nouveau bassin... pas de précipitations !!! Il faut attendre que la montée de nitrites se fasse. Il est conseillé d'attendre de même dans le cas d'un bassin plus ancien, mais nettoyé à neuf et dont la totalité de l'eau a été renouvelée. Si vous nettoyez à fond votre filtre attendez également 15 jours, trois semaines avant d'ajouter de nouveaux poissons.

Les valeurs idéales de l’eau du bassin : voir le tableau complet des paramètres de l'eau

Dureté totale entre 10 et 15 ° (allemands). Le taux d’oxygène dissous devrait être de 6.5 mg/L et le pH compris entre 6.5 et 9 (optimal entre 7.5 et 8)

La température l'hiver min 4°C, au printemps entre 14 et 18 °C, l'été entre 20 et 26 °C et l'automne entre 13 et 15°C. Les Koï supportent de 4 à 35 °C mais craignent surtout les variations brusques.

Si vous respectez ces quelques conseils, vous ne devriez pas avoir de problèmes lors de l'introduction de vos poissons. Pour les esturgeons faites toujours des tests Nitrites (NO²) avant de les introduire car ils y sont très sensibles. Toutefois ce sont des êtres vivants et le risque 0 n'existe pas dans ce domaine. 


Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com