Annonceurs

Oase partenaire de Passion Bassin

INSCRIVEZ-VOUS !!! POUR PARTICIPER AUX FORUMS


 6 connectés mais aucun membre
Forums - Discussions - Topics - Membres - Smileys - FAQ
Anonyme - Se logger - S'inscrire

matthieu$2008245
matthieu

08/12 » 17:32

Arrivant



Bonjour,

Je me suis déja présenter sous un autre topic, mais je vais mieux faire les choses ce coup ci.

Debriefing: Voilà, je suis actuellement entrain de finaliser mon diplome d'ingénieur en aménagement paysager (Itiape pour ceux que ca interesse!) en apprentissage dans une entreprise de paysage. Mon entreprise est agréée à une licence pour pouvoir construire des baignades biologiques cependant on a quelques soucis (que vous pourrez décrouvrir au travers des liens plus bas).
Quoi qu'il en soit je dois effectuer un mémoire de fin d'études qui a pour thème les baignades biologiques. Plus précisément, je me suis interessé au côté sanitaire. Sujet d'actualité qui fait polémique et auquel on est un peu spectateur.

Bref, je suis en cours d'ecriture de ce mémoire. J'aimerai obtenir d'autres avis que ceux de mon corps enseignant et professionnel (ceux de ma société).

J'attends avec impatience, votre ressenti sur ce que j'ai produit, votre sentiment, vos critiques...


Pour information je dois passer mon oral le 19 novembre !!


MEMOIRE PISCINE

ANALYSE EAU 1

ANALYSE EAU 2

CARNET ENTRETIEN
Phil$
Phil

24/09 :: 13:42

Admin
La passion des bassins



Bonjour

Bon ben on va lire tout ça @ tête reposée.
Réponse fin de semaine / début suivante pour ma part

Phil
matthieu$2008245
matthieu

24/09 :: 15:07

Arrivant



J'avoue c'est un peu long et un peu chiant à lire. Cependant, je pense que ca peut aider de nombreuses personnes pour la gestion de leur bassin. Apporter des solutions sur certains phénomènes qui peuvent survenir sur vos bassins. (Algues, Tartre, eau trouble, ...).

Et SURTOUT ca peut vraiment m'aider..

Par contre je remercie quiconque voulant utiliser des informations inscrites dans ce mémoire, de m'en demander la permission.
alainp$2005009
alainp

24/09 :: 23:08

Passionné



Bonsoir,

Premières réactions à chaud :
J'ai retrouvé plein de choses vécues dans ce papier, c'est déjà beaucoup ...

C'est bien aussi car ça instruit les futurs proprio sur le travail à faire (l'homme est une partie importante du système, s'il n'est pas là le système ne fonctionne plus. C'est le message le plus important je crois).
Le terme de piscine biologique n'est plus vraiment approprié. Baignade je veux bien, bio ... ou agro-bio ?

Ça montre aussi qu'un tel système ne devrait jamais être vendu sans notice d'entretien, et qu'une telle notice est difficile à faire puisque l'entretien est largement dépendant de la perception qu'a l'homme d'un tel système. Et de son utilisation.
"L’entretien dénoncé presque inexistant est essentiel" plutôt que "dénoncé" il vaudrait mieux mettre "annoncé comme"... (page 89)

L'aspect vie aquatique est abordé aussi. Je n'ai pas compris pourquoi une des baignades renferme des "bêtes" (poissons, insectes, grenouilles...) et pas l'autre. Peut-être les utilisateurs ne sont pas tous aussi présents -comme tu le dis- ni aussi attentifs -comme je le crois-?

La présence d'entérocoques et de streptocoques ne semble pas leur être attribuée, au printemps il n'y en a pas mais les animaux sont moins ou peu actifs. En trouve-t-on dans les élevages de poissons ? Les risques sanitaires me semblent quand même vachement élevés, ça ne m'incite pas à couper mon UV pour faire des économies.
En été il peut suffire d'un gosse (grand?) qui pisse dans l'eau pour la polluer de façon importante, non ?

Le nombre de variables est tellement important qu'il est difficile d'avancer avec certitude dans les hypothèses. Peut-être que l'utilisation d'un UV aurait facilité la démarche en permettant des remises à zéro de la qualité sanitaire ? (Elle aurait au moins permis de voir si les UV étaient efficaces...)

Ton diplôme est parfaitement lisible même si indiquer les dates de constat et d'analyse de l'eau dans une étape suivante ne facilite pas la lecture tant le vieillissement du système est important pour les constats (peut-être faudrait-il les dater par rapport au début du fonctionnement, quitte à reprendre ensuite pour souligner l'importance de l'évolution).

Je m'arrête là parce qu'il est tard, on pourrait discuter longtemps tant le sujet est vaste et passionnant.
Mais bravo aussi pour la démarche qu'il fallait oser, et bravo à Tarvel de l'avoir soutenue. Elle mérite des prolongements pour pouvoir être complétée et diffusée plus largement.

Alainp

Sur la forme :
* Encore quelques fautes de frappe ou d'orthographe à corriger...
* Le terme "croyance" ne fait pas trop scientifique même s'il est justifié parfois tant l'irrationnel a souvent dominé dans la littérature consacrée aux baignades bio.
* L'utilisation de cadres à fond vert ralentit considérablement la lecture avec reader8.
Thomas$2008043
Thomas

25/09 :: 09:27

Arrivant



Bonjour,

Je n'ai encore tout lu mais j'ai juste une petite question ?

Ton mémoire, les conclusions que tu en tire ont elles eu une influence sur ton entreprise? Si oui lesquelles ? Je pense notamment au fait que Tarvel se soit tourné vers un autre partenaire...
Je finirai d'étudier tout ça un peu plus tard...

Je peut si tu veux te faire parvenir un autre mémoire sur les piscines bio...

Thomas
pierrefrancois$2006351
pierrefrancois

25/09 :: 23:24

Habitué



Bonsoir Matthieu,

C'est vrai qu'il faut faire un effort pour le lire votre rapport! vous n'y êtes pour rien puisque le schéma de rédaction est sans doute imposé par votre école.

Ceci dit il y a beaucoup de choses très intéressantes et la comparaison des deux bassins de baignade de meme conception sur la base d'analyses précises a une vraie valeur scientifique. Bravo!

Pour nous passionés de ce forum c'est donc un document très instructif.

Quelques suggestions:

Simplifier la partie "problématique" : elle est assez simple à saisir; effectivement plutôt que croyance j'utiliserais le terme perception.

Mieux préciser les hypothèses étudiées:
H1 : il s agit tel que je la lis de valider /invalider l'hypothèse d'une conception défectueuse avec H1.1 : principe de base( une baignade naturelle est un ecosystème auto régulateur) ; H1.3: construction/réalisation /suivi déficients ;je n'ai pas bien compris H1.2 qui est formulée comme une problématique


H2: les bassins de baignade présentent des risques sanitaires pour l'usager H2.1 bactériologiques H2.2 chimiques

A ce sujet votre diagnostic fait paraître alarmante une situation qui est bonne voire excellente. Il serait aussi intéressant de comparer avec les piscines traditionelles en particulier en matière d'exposition aux produits chimiques.

Effectivement H3 est fomulée comme si vous y aviez déjà répondu. Peut être serait il bon de récapituler les différences que vous faites entre un eco système et un agrosystème ce qui pourra faciliter l'introduction des préconisations que vous faites aux utilisateurs.

Bravo encore . sinon comme vous pourrez le lire sur ce site, beaucoup de passionés ont quelques réserves sur la conception Biotech en particulier dans le sud du pays et il y a un quasi consensus pour utiliser une lampe UV qui traite l'eau sans tuer les bactéries du lagunage.

Bon courage pour la suite
PF
kitof$2005044
kitof

26/09 :: 08:52

Passionné



Bonjour

96 pages à lire, je vais y aller par dose homéopathique !

Sympa de nous faire partager cette expérience.

Kitof
matthieu$2008245
matthieu

26/09 :: 11:24

Arrivant



Bonjour,

Merci pour toutes ces reactions. Ca va bien m'aider.

Premièrement à alain:
-J'ai pris deux bassins témoins l'un ayant 4 ans et l'autre 1 an. Dans le premier la gestion du gestin se fait pas dutout de la même manière. Ceci explique la vie biologique plus présente. Les clients ont incorporés des poissons avec une régulation de leur effectif. De plus, grenouilles, insectes sont des hôtes appréciés par les clients.
-Deuxièmement, Bioteich, Teichmeister, ... n'emploient pas de lampe à UV dans leur modèle de bassin. C'est peut être l'une des solutions que j'aurai pu exploiter. Quoiqu'il en soit, j'ai essayé de comprendre comment réguler cette concentration en agents pathogènes sans l'utilisation d'UV (pour info si l'on utilise des UV dans ces bassins on perd l'accrédiation Bioteich ou Teichmeister). Il s'avère que nos bassins sont énormément soumis aux baignades humaines si l'équilibre écologique n'est pas parfait. (Ce sont des bactéries fécales donc non présentes dans l'urine).
L'équilibre étant défini principalement par des seuils d'éléments chimiques (O2 dissous, pH, ... cf mémoire) précis et une vie bactérienne aérobie en quantité.

Deuxièmement pour Thomas:
- Pour répondre à ta question. Les conclusions que je vais en tirer vont apporter des solutions pour mon entreprise. Ca été mon choix de m'interesser à ce sujet même si je n'en connaissais pas grand chose. Ca fait à présent 1 an et demi que je me suis mis à bosser à fond sur ce sujet. Tout cela m'intriguait. Cet engouement qui est venu d'un seul coup aux entrepreneurs de se pencher sur ces bassins.
L'objet de mes préconisation a pour objectif d'essayer de trouver un protocole pour garantir ma société sur l'après réalisation. (Phase qui nous pose des problèmes actuellement).
PS: Le fait que Tarvel se soit tourné vers un autre partenaire n'a rien à voir. On va dire que c'est un problème d'affinité.

Troisièmement pierre francois:
-Oui on a un schéma de rédaction bien préci
-Je suis bien d'accord avec vous mon H3 ne va pas, je vais essayer de reformuler ca. Par contre, je n'aurai pas le temps de comparer les risques avec ceux rencontrés dans des piscines traditionnelles. Le problème d'émanation de chlore est à l'heure actuelle un gros souci. Cependant, sur cette partie je n'ai aucune source fiable et aucune étude à l'appuie. Je n'ai plus le temps de me diriger vers cette comparaison. De plus, si je fais que de l'évoquer, je suis certain que des questions vont tombés dessus à l'oral et la je suis cuit ! (il ne faut pas oublié que je vais être face à un jury de professionnels sur le sujet et moi je suis loin d'en être un encore sur ce sujet)


Pour finir je vous remercie une nouvelle fois ! Je suis désolé pour toutes les fautes et erreurs de syntaxes. C'est un premier jet, je ne me suis pas encore véritablement penché sur le français. Je vous ferai part de l'avancement de ce mémoire.
Notamment l'oral qui me fait un peu peur . Gros jury !!! Et quelques parties dans ce mémoire qui vont peut être facher le grand patron de ma société
Thomas$2008043
Thomas

29/09 :: 08:07

Arrivant



Bonjour, juste une petite précision, TeichMeister n'est pas contre les U.V et n'axe pas ça communication la dessus, ils estiment simplement qu'avec leur système, l'expérience qu'ils en ont ce n'est pas une obligation de mettre un U.V. Libre à celui qui veut en mettre un de le faire...

A+ Thomas
Phil$
Phil

29/09 :: 18:19

Admin
La passion des bassins



Bonjour

... Tout plein de remarques, réflexions à la lecture en profondeur de votre manuscrit. Réactions en vrac, sans jugement aucun.

1) Bien qu'ayant compris que vous partiez d'un concept mis en place par votre entreprise, il n'a jamais été question qu'un discours publicitaire et que des publi-reportages soient basés sur des faits et une véracité scientifiques. Notamment le passage " Les rayons UV diffusés naturellement par le soleil suffisent à l'élimination des germes pathogènes ... " comme vous le soulignez dans les paragraphes suivants.

Vous partez donc du constat que ce qu'énonce cette société est vrai et que tout ce qui n'est pas mentionné dans les pub et autres communications relève donc de la notion de désordre et de problème... Pour ma part je trouve cela un peu risqué en terme d'argumentation et de fondement pour la suite de votre exposé.

2) Un système aquatique (p17) est rigide et n'admet que peu de souplesse.

Bien au contraire un système aquatique admet beaucoup de souplesse. L'apparition des algues en est le meilleur témoin. Trop de nitrates, de phosphates et voici les algues qui apparaissent pour réguler le problème. L'eau contient beaucoup de matières nutritives plantes aquatiques se font un plaisir de croitre en pompant ces aliments. Moins d'aliments et hop les plantes deviennent plus petites, c'est une éternelle adaption des différents acteurs de l'écosystème biologique. En exemple un bassin rempli d'algues vertes, avec des problèmes de pathologie pour les poissons... on crée un lagunage adapté et moins d'un mois après plus d'algues, plus de maladies et ce de façon durable (> à 3 ans) et l'UV est débranché en permance.

Le problème arrive lorsque l'on veut imposer un résultat rigide et permanent. Lorsque justement on ne veut aucune variation et aucune régulation naturelle de la baignade. A vouloir imposer une image fixe on arrive à cette contradiction et cette incompréhension de la part des clients lorsqu'une algue survient, ce qui est tout à fait naturel dans l'écoystème aquatique.

3) Une neutralisation de la prolifération alguale passe par un dérèglement du rapport N/P ... (p31) A ce titre il conviendrait de différencier les algues unicellulaires des algues filamenteuses ou algues encroûtantes qui n'ont pas toutes les mêmes besoins ni les mêmes origines.

L'équilibre biologique et l'utilisation des plantes adéquates permet de supprimer tout problème d'algues quelque soit l'exposition, la qualité de l'eau, la zone géographique.

4) Coliformes totaux (p36) connaissant le problème de la baignade de Francheville et pour mettre rendu sur place, il est évident que la présence d'un cèdre au-dessus de la baignade, lieu de stationnement d'un grand nombre d'oiseaux (corbeaux, étourneaux, etc.) voir d'écureuils, favorise la présence de ces germes.

5) Recommandations Bioteich (p42-43) ... Recommandations, oui mais sur quelles bases ? Pour quel climat. Voilà selon votre présentation un système rigide qui devrait s'adapter à toutes les régions, toutes les eaux, tous les bassins.

Lorsque vous parlez de % de la zone occupée, vous devriez aussi parler de l'état des plantes et des espèces présentes... car un % ne signifie rien si vous avez des zones plantées, mono-espèce, en triste état et complètement incapables de faire face à un problème sanitaire.

Motte, mini-motte, racines nues... perso après pas mal d'expérimentations, sur un bassin d'ornement neuf, la mise en place d'un lagunage avec des plantes en racines nues est voué à l'échec, les plantes crevant littéralement de faim très rapidement. Ceci en présence des poissons qui apportent tous les nutriments nécessaires... alors qu'imaginer en leur absence.

6) L'activité animale du bassin de Francheville (p65) !!! Il faut faire attention à ne pas mélanger les problèmes de bactéries pathogènes (p36 - entérocoques etc... animaux à sang chaud) avec la présence des grenouilles, notonectes et poissons.

Si certains déconseillent la présence de poisson ne serait-ce pas justement par ce qu'il ne s'agit pas d'un écosystème biologique et que la bassin est incapable de s'équilibrer en présence d'un minimum de déchets ?

Pour moi la présence des bactéries pathogènes est liée à l'emplacement même de la baignade et non aux animaux aquatiques. Pour ce qui est de la propreté des baigneurs, je ne peux émettre de jugement à ce niveau.

7) Que pensez de la colonne de décantation ? (p86) zone où peut se développer des bactéries anaérobies, pendant combien de temps la vase va-t-elle s'accumuler avant d'être évacuée ? Pendant tout ce temps, nitrates et phosphates vont être libérés dans l'eau, favoriser les algues etc.

Pour ma part la zone de régénération ne sert à rien d'un point de vue équilibre biologique. il n'y a qu'à regarder l'état des végétaux la plupart du temps en état déplorable. En exemple :

Zone d'épuration (sans commentaire) :



Zone de régénération :



*******

Franchement pour moi le problème n'est pas là...

Le discours sur les piscines bio " tout est beau, tout est facile, sans entretien " les beaux publi-reportages avec des baignades nickel, a donné une fausse image aux baignades naturelles, que les écosystème devraient intégrer dans leur mode de fonctionnement.

Ors on ne dicte pas à la nature des concepts. A l'inverse il faut s'inspirer des écosystèmes pour arriver à un résultat, un équilibre. C'est dans la recherche et la compréhension de cet écosystème que résident les solutions à mettre en place.

Mais avant toute chose, il faut arrêter de mentir ... sinon, effectivement les clients appelent à chaque dysfonctionnement et bonjour le service après-vente.

Quand j'explique à un possesseur de baignade que ce qu'il appele problème est en fait normal et obligatoire vu le fonctionnement de son bassin, son implantation, il ne comprend pas ... Il ne comprend pas la différence entre la promesse d'une baignade sans entretien et la réalité ... Il ne comprend pas que quelques aménagements à la réalisation lui aurait permis d'éviter 95 % des désagréments rencontrés ... Il ne comprend pas que pour une prestation de ce prix, il y ait place à de l'imprévu et du tatonnement.

Prévoir le " client " qu'un développement d'algues est inévitable à certaines époques de l'année en sortie de lagunage est important, tout comme parler de la possibilité d'autres " dysfonctionnements " naturels temporaires.



Une piscine sans algues, sans problème, sans dépôt ... partez sur une piscine traditionnelle abiotique, vous serez satisfait à 100 %

La discussion reste ouverte

Phil
PAT 87$
PAT 87

29/09 :: 23:45

Anonyme



Bonjour matthieu,
ayant pour ma part réalisé une trentaine de piscine bio et des bassins de baignades pour une société Allemande , j'aimerai vous rencontrer lors de formation que j'organise sur les piscines aupres de professionnelle car je trouve votre mémoire tres réussi avec beaucoup de recul sur le sujet
matthieu$2008245
matthieu

30/09 :: 09:54

Arrivant



Je me doutais que ce post allait être instructif et me permettre d'allé plus loin dans ma réflexion. Je vais prendre en compte votre avis mais avec quelques réserves.
Phil, j'essaye de vous répondre dans la journée. J'ai encore pas mal de boulot !!

PAT87: Je vous recontacte rapidement car cela m'interesse.
matthieu$2008245
matthieu

30/09 » 20:08

Arrivant



Bonsoir


Il est vrai que développer une argumentation sur des faits publicitaires soit un peu léger. Mais je vais faire un petit feed back. J’ai choisi ce sujet en rapport aux baignades il y a un an et demi et ca fait deux ans que je m’intéresse à ces baignades. C’est un sujet tout récent. Au départ, je me suis mis à bosser en m’aidant des plaquettes et carnets délivré par Bioteich et compagnie. Mon esprit critique a bien évolué depuis. Et puis quand on voit que les informations émises dans ces publi-information sont écrites par une biologiste, on peut estimer qu’il y a du vrai.
Quoi qu’il en soit même si ces informations ne sont pas véritablement une véracité scientifique, je m’en suis servi pour les énoncer comme des « croyances » à valider.
Mon réel point de départ sont les symptômes visuels qui vont constituer le fil de mon mémoire.

Sur la souplesse d’un bassin biologique je rejoins votre avis. Je me rencontre que je m’etais mal exprimé !

J’ai pris en compte vos différentes remarques. Pour le 6ième point, je suis d’accord avec vous sur le fait que le cèdre soit une niche écologique pour les oiseaux. Celui-ci est un peu au dessus du bassin donc cela peut expliquer la concentration en Coliformes. Cependant, je pense et études a l’appui que la vie aquatique notamment les poissons sont des agents participant a l’augmentation de bactéries pathogènes. Comme pour les humains, ces bactéries sont des commensales fécales et se retrouvent donc dans les déjections des poissons.

Et pour ce point 7 humm ! Je suis encore d’accord avec vous. Nous avons des soucis dans les bassins que nous avons réalisés au niveau de cette zone. Elle a une tendance à s’envaser, et à devenir anoxique.

L’objet de mes préconisations va rejoindre votre avis final, il s’agit de changer les mœurs de nos clients avant de leur céder ces baignades. De plus je pense qu’il faut s’accorder davantage de temps a la formation de nos clients et éviter de leur donner sans explication des carnets d’entretien trop succincts. Je pense également qu’il est primordial de faire analyser au moins 2 fois par an son eau. Je pense qu’il est inconcevable de gérer son bassin sans une analyse a l’appui.

Courant semaine prochaine je vous ferais lire la suite. Je serais proche de la fin !!

PS: N'hesitez pas a me laisser d'autres commentaires! Ca m'aide vraiment!! Merci à tous ceux qui m'ont deja ecrit. Et ceux qui ont des questions sur le sujet, je vous répondrai rapidement

Message édité par @chimele  
Phil$
Phil

30/09 :: 20:19

Admin
La passion des bassins



Re

Je referai une seconde lecture alors...

Phil
matthieu$2008245
matthieu

04/12 » 16:08

Arrivant



Bonjour,


Et voilà terminé mon diplome d'ingénieur (quel soulagement) !! Merci pour votre soutien et votre critique qui m'ont bien aidé (pour info mon jury a été sensibilisé et coinvaincu par mon experimentation en m'adressant un 15,75 de moyenne). Mon sujet a attiré l'attention de nombreuses personnes notamment le président de l'UNEP et de quelques personnalités. Monsieur Jean Millet qui a assisté à mon oral va l'adresser à l'association des paysagistes de France dont il fait parti. L'objectif est de réélement sensibiliser le public sur la complexité de ces bassins. Pour les curieux je joints à ce post l'exemplaire au complet.
Je reste à votre disposition pour toute question.

MEMOIRE PISCINE

ANALYSE EAU 1

ANALYSE EAU 2

CARNET ENTRETIEN


Matthieu
marique$2007263
marique

05/12 :: 10:08

Habitué



bonjour Matthieu et bonjour à tous ,

tous mes félicitations pour avoir terminé vos études avec succes! Et grand merci pour avoir mis votre document sur pdf. Malgré mes problèmes de connexion j'ai essayé de télécharger, ce soir j'attaquerai donc la lecture. Il me semble que vos recommandations me seront très utiles, mais je vous tiendrai au courant.
Tout d'abord je pense que vous aurez droit à un peu de repos.. Profitez-en!
Amicalement,
Marique
Manu57$2008081
Manu57

05/12 » 15:37

Habitué



Bonjour


Félicitation pour votre diplome
ce fut trés instructif votre rapport.
Manu57

Message édité par @chimele  
alainp$2005009
alainp

08/12 :: 10:35

Passionné



Bonjour tt le monde,

Je viens de relire le mémoire de Matthieu, félicitations pour tout !

Je pense qu'il fournit une base saine (pas d'intox, enfin !) pour choisir une baignade bio ou autre chose.
Pour l'entretien ... on y voit clairement le point de vue du constructeur, qui propose des contrats pour éviter les alea mais qui doivent faire frémir les portefeuilles des clients. Ça devrait les inciter à se former...

Qques réflexions personnelles (et rien de nouveau ! )

Je ne considère pas les dépôts de calcaire comme un dysfonctionnement : ça patine un peu la bâche, c'est plutôt mieux, surtout si on est prévenu que ça va arriver.

En revanche, la recherche des germes est largement justifiée, resterait-elle nécessaire avec l'utilisation d'un UV ? J'ai découvert l'importance des risques que je croyais négligeables dans un baignade de "bonne qualité".

L'analyse des paramètres chimiques 2 fois par ans est intéressante si on veut prévenir l'apparition de "dysfonctionnements" telle que le développement algaire (rapport N/P), mais si on considère que les algues sont un facteur de régulation ...
Chaque fois que je trempe des bandelettes dans mon eau je constate les mêmes valeurs, alors j'ai un peu arrêté, (pourtant le tube n'est pas vide )

Passer le robot tous les 2-3 jours, alors ça, non ! C'est fatigant, et ça dérange les poissons et autres bestioles. D'accord pour le coup d'épuisette et de balai en passant, aussi fréquemment que nécessaire.
Mais il vaut mieux s'occuper du lagunage qui a toujours besoin d'attention.

Encore bravo pour le travail et la réussite.
Et à bientôt sur le forum que vous contribuez à enrichir.


Alainp
matthieu$2008245
matthieu

08/12 :: 22:17

Arrivant



Bonsoir,
Il est clair et net qu'avec une lampe à UV la recherche d'agents pathogènes ne serait pas nécessaire.

Cependant, si l'on en revient au terme de baignade biologique, c'est la recherche d'un équilibre dans notre agrosystème "baignade". Nous ne sommes pas dans un piscine !!! Je ne suis pas pour ces lampes à UV qui est pour moi le recourt à une solution radicale.


En effet, une lampe à UV dégrade TOUS les agents bactériens y compris les organotrophes et les lithotrophes qui permettent la dégradation de matière organique et la matière minérale.
Ne soyez donc pas étonnés d'obtenir une eau turbide dans votre bassin. C'est à dire une eau trouble, due aux matières en suspensions non assimilables par vos végétaux. Dans les cas critiques celà entraine une diminution de l'oxygène dissous dans le bassin et une vie difficile pour nos hôtes.

C'est un peu la conclusion de mon mémoire, l'objectif est de réussir à gérer le système écologique du bassin. Faciles à dire !!!
Dans l'attente de vous lire

Matthieu
alainp$2005009
alainp

09/12 :: 09:36

Passionné



Bonjour,

Votre mémoire nous réveille un peu !

C'est vrai que l'idée de l'uv brise un peu celui du rêve bio-écolo (mais la pompe, tellement plus gourmande en électricité nucléaire ?).

Dans le cas où on utilise un lagunage garni de pouzzolane, les bactéries nettoyantes restent dans le lagunage. Seule l'eau qui circule passe par l'uv.
Je n'ai jamais ajouté de biobacter ou autre o'biorganisme, et le bassin reste super clair, grâce à l'uv et grâce au lagunage.
L'an prochain j'essaierai d'arrêter l'uv pour faire la part de chacun des dispositifs. Bien sûr, le lagunage tournera toujours. Vous aurez droit aux photos avant-après.
Mais je ne serai sûrement pas le premier à tenter l'expérience, non ? Qui raconte ?

Cordialement,


Alainp
typhas$2008347
typhas

13/12 :: 13:24

Arrivant



bonjour
bravo pour le mémoire
certain d'entre vous ont il entendu parler que certain virus muter en passant dans l'uv
je recherche ces éléments s'il existe
cordialement
pierrefrancois$2006351
pierrefrancois

13/12 :: 17:49

Habitué



Bonjour !

Et Félicitations à Matthieu. J'avais relu votre mémoire en Juillet, cela fait plaisir d'apprendre qu'il a rencontré un vif succès et que vous êtes désormais diplômé.
Maintenat je vous souhaite de poursuivre dans cette voie avec succès afin de permettre aux usagers de bien profiter et ENTRETENIR leur baignade naturelle.

UV: Au démarrage de mon bassin je n'avais pas mis la lampe et l'eau est restée très claire; puis après deux mois et l'arrivée de hautes températures je l'ai branché par précaution. Je l'ai ensuite redébranché: pas de détérioration de la qualité visuelle de l'eau.
Voir aussi les essais de Fnoz sur le sujet qui a un grand bassin avec beaucoup de poissons et dont le lagunage est particulièrement performant.
Alain P : on refait les tests l'été prochain!
PF
alainp$2005009
alainp

13/12 :: 22:59

Passionné



B'soir,

D'accord PF, et vivement le soleil !


Alainp
marique$2007263
marique

14/12 :: 16:54

Habitué



bonjour Matthieu ,
je reviens avec un petit problème: je n'arrive pas à télécharger le mémoire (trop de pages pour une connexion super-lente). J'ai réussie de recuperer les pages d'analyse et entretien, ce qui m'a prit plus d'une heure par lien, et presque deux pour le carnet d'entretien .
Vous comprendrez donc l'impossibillité pour le memoire de plus de 100 pages. Serait-il possible de l'avoir par courrier ? Biensur je rembourserai les frais.
Bonne soirée et à très bientot,
Marique
Phil$
Phil

15/12 :: 13:40

Admin
La passion des bassins



Bonjour @ Marique

Je peux vous l'imprimer et vous l'envoyer si vous le souhaitez... (me laisser coordonnées par MP ou par email)

Phil
marique$2007263
marique

15/12 :: 16:12

Habitué



bonjour
volontiers Phil, c'est très gentil! j'essaierai de vouys envoyer un MP avec mes coordonnees.
merci beaucoup!
Marique
typhas$2008347
typhas

16/12 :: 10:19

Arrivant



bonjour
quelque précision sur ma question
je pense etre dans le sujet
au sujet des uv et piscine biologique pour garantir l'état sanitaire de l'eau il apparait que les services publics sont réticents apparement pour des problémes de mutations de virus une fois passé dans l'uv
je cherche en fait si quelqu'un à des informations a ce sujet
merci
vv
alainp$2005009
alainp

16/12 :: 14:14

Passionné



Bonjour,

Rien de sûr, et vous avez raison, Typhas, de reposer la question !

J'ai cherché... Il semble que les UV modifient la strutcure de l'ADN, ce qui tue la cellule ou empêche la reproduction. Alors mutation, oui, mais pas reproductible, donc pas inquiétante.

Je ne suis pas spécialiste, je ne rapporte que ce que j'ai cru comprendre ; il faut se faire confirmer par des gens compétents.
Voir aussi
http://www.marne-vive.com/pdf/ope_UV_SIAAP_Marne-Amont.pdf


Cordialement,


Alainp

matthieu$2008245
matthieu

16/12 » 15:40

Arrivant



Bonjour,

Je tiens à préciser que nos chers bassins sont principalement soumis à des désordres bactériens et non virales. En effet, l'activité humaine et ou animale est source d'augmentation de la concentration bactérienne commensale type, Escherichia coli, Etérocoques fécaux ou/et salmonelles, staphylocoques et j'en passe.

Or, ces bactéries ont des "capacités naturelles comme tout être vivant à muter".

Actuellement les résultats éffectués en laboratoire prouvent qu'en moyenne les UV réduisent de l'ordre de 90-95% la concentration bactérienne par passage . Ceci permet de diminuer fortement cette même concentration dans la globalité du bassin.

Il est probable qu'a plus ou moins long therme le procédé de dégradation des bactéries par lampe UV sera obsolète. Cependant, actuellement il reste incontestablement éfficace sur tout agent bactérien.

Matthieu
TYPHAS$2008347
TYPHAS

16/12 :: 21:03

Arrivant



Bonsoir et merci a alainp (le pdf super interessant) et matthieu
en fait les problémes viraux sont les principaux que nous devrons résoudre ou au moins connaitre si l'on veut voir ce dévelloper les piscines écologiques, et rassurer les pouvoirs public
mais il y as deux discours celui de l'affset et celui des distributeurs d'uv pour moi la qualité sanitaire(mais je trompe peut etre) doit absolument prendre en compte le coté virale qui est pour moi le seul probléme non résolu toutes marque confondu a ce jour
les principaux problémes eaux trouble algues filamenteuse peuvent se résoudre,sans uv
un taux d'oxygéne élevé aussi bien dans le support de bactéries que dans toutes la baignade
le cheminement d'eau doit etre logique,d'abord le support de bacteries pour transfomer l'organique,et ensuite les racines des plantes, pour consommer les minéraux
si vous faites l'inverse les racines des plantes puis le support de bactéries, vous transformez donc l'organique en minéraux que vous renvoyez directement dans le bassin de baignade en gros vous envoyez les minéraux directement aux algues filamenteuses,
si vous supprimez la nourriture des algues filamenteuse elle disparaissent,

ça parait bete mais ça fonctionne , résoud beaucoup de problémes d'entretien, et améliore les rapports de l'entreprise installatrice et du client final
bonne soirée
[1] [2]         Next »
Retour forum


Inscription

Pseudo
Password
(membres)

Aide [b] [i] [u] [s] [color] [size] [align] [url] [email] [smileys] [img] [video] [pan]

Anti-spam:
cryptreload
Entrer le code:



:-)
Aléatoire
+ de smileys

Powered by DNF
Un forum qu'il est bien

  Recherche sur le site

     Derniers Messages

Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com