Annonceurs

Oase partenaire de Passion Bassin

LE JARDIN AU NATUREL - ÉCOSYSTEME :


Des haies accueillantes

Loin de moi l’idée d’un haie monotone composée d’une seule espèce végétale : thuyas, cyprès de Leyland, épicéas, lauriers-cerises… Non ici il s’agit de haies naturelles s’adaptant à chaque utilité : limite de propriété, séparation du jardin en plusieurs parties, clôture végétale défensive, protection micro-climatique ou brise-vue… et accueillant par leur diversité une faune nombreuse (oiseaux, micro-mammifères, insectes, reptiles, amphibiens…).

Cotoneaster franchetii    Cornouiller sanguin

Comme pour toute plantation le choix des espèces se fera en fonction du type de sol que vous avez et du rôle que vous attribuez à cette clôture végétale.

  • La haie basse taillée : cette haie est maintenue à une largeur et hauteur (inférieure à 2 mètres) par une taille stricte et fréquente (annuelle)

  • La haie co-plantée : il s’agit d’une haie taillée basse dans laquelle on retrouve par intermittence des arbres de hautes tiges.

  • La haie libre : les arbustes ont pu grandir à leur aise, l’entretien est occasionnel, les pieds sont souvent dégarnis sur 1 à 1,5 mètre de hauteur.

  • La haie haute taillée : il s’agit d’un alignement d’arbustes ou d’arbres taillés fréquemment à une hauteur supérieure à 2 mètres. La taille latérale s’effectue en coupant des branches jusqu’à une certaine hauteur sur le tronc. Permettant ainsi le passage de personnes ou de véhicules. On la retrouve souvent en bordure de chemin.

  • La bande boisée : plusieurs rangs d’arbres et d’arbustes sur une largeur inférieure à 10 mètres forment un rideau boisé. L’entretien est occasionnel, la hauteur dépasse souvent 10 mètres et peut atteindre 30 mètres.

  • L’alignement d’arbres : plantation d’arbres de haut-jet (15-30 m) plantés avec un écartement large.

  • Les arbres têtards : souvent une haie ancienne peut être constituée avec des arbres ayant subi un étêtage, leur conférant cet aspect particulier.

Toutes ces formes de haie sont des zones refuges pour la faune mais aussi pour la flore. De nombreuses plantes se servent du couvert végétal pour s’épanouir (Arum, primevères, violettes, clématites, chèvrefeuilles…).

Cotoneaster horizontalis     vinca major - grande pervenche

Cotoneaster horizontalis et Vinca major (grande pervenche)

Une haie bien pensée (perméable - contrairement aux haies de thuyas qui créent des zones de turbulence) peut permettre de réduire les effets du vent. Le rôle contre l’érosion et le lessivage des sols est aussi important pour les grandes étendues de terre et en bordure de cours d’eau. 

Fonction basse taillée libre haute taillée bande boisée

Écologique

+ + + + + + + +

Brise-vent

+ + + + + + + + +

Anti-érosion

+ + + + + + + + +

Paysagère

+ + + + + + + +

Zone refuge

+ + + + + + + + +

+ fonction non déterminante,   + + fonction présente,   + + + fonction primordiale

Pour avoir une haie décorative toute l’année répondant, au mieux, aux objectifs fixés, il convient de sélectionner les espèces végétales adaptées au type de sol, climat, ensoleillement. On pourra retenir de préférence des espèces qui se développent naturellement dans les haies de la région.

Les végétaux seront plantés à une distance minimum de : 50 cm pour les arbustes, 1 arbres bas, 2 m arbre de haut-jet. A maturité la largeur de la couronne est de 2 m pour un arbuste, 4 m pour un arbre bas et 8 m pour un arbre de haute tige. Je vous conseille de regrouper les plants d‘une même espèce par 3 ou 4 afin de conserver une vision d’ensemble plus homogène et d’éviter la concurrence entre les espèces. Il est judicieux d’alterner les arbustes à floraison printanière et estivale avec des variétés à feuillage décoratif.

Nid de passereaux dans un cornouiller sanguin

Quelques espèces à feuillage caduc :

  • Althéa (Hibiscus de Syrie), Amélanchier, Aubépine (attention au feu bactérien),

  • Bignone, Bouleau, Buddleia (arbres aux papillons),

  • Cassisiers, Cerisiers à fleurs, à grappes, Charme, Corète du Japon, Cornouiller sanguin, mâle, Cognassier du Japon, Céanothe, Chévrefeuille des bois

  • Deutzia

  • Églantier, Érables

  • Forsythia, Fusain (d’Europe, ailé…)… Framboisier (pourquoi pas !)

  • Groseillier à fleurs et à fruits

  • Kolwetzia

  • Lilas

  • Merisier

  • Néflier, Nerprun, Noisetier à fruits, pourpre, tortueux

  • Potentille arbustive, Pruniers, Prunellier

  • Robinier, Rosier rugosa

  • Seringat, Sorbier des oiseleurs, Spirées, Sureau noir

  • Viburnum (boules de neige, viornes… en photo ci-dessous)

Viburnum

Quelques espèces à feuillage persistant :

  • Aucubas, Argousier

  • Berberis, buis,

  • Cotoneaster

  • Eleagnus, Epine-vinette

  • Fusain du Japon

  • Genêt

  • Houx

  • Laurier-tin, Lierre, Lonicera

  • Mahonia

  • Photinia (jeunes feuilles rouge au printemps)

  • Symphorine

  • Pyracantha

La période de plantation la plus favorable va de novembre à février, tant que les conditions climatiques restent propices bien sûr (absence de gel ou de pluie). Pour les arbres un tuteurage s’impose, par contre il n’est pas nécessaire pour les arbustes. Il faut choisir des arbres jeunes (2-3 ans) qui s’implantent plus rapidement et offrent par la suite une croissance spectaculaire par rapport à des sujets plus âgés à la reprise lente et parfois aléatoire.

Mahonia

Un paillage est plus que recommandé afin de garder la fraîcheur aux pieds de vos plantations et pour limiter la prolifération des plantes adventices. L’arrosage sera indispensable la première année de plantation.

pulmonaire en sous-bois    Bignone en surplomb d'un bassin

Pulmonaires en sous-bois lumineux, Bignone en surplomb d'un bassin.

Pensez à utiliser des végétaux occupants les différentes strates : couvre-sol, port buissonnant, port érigé… En ne taillant pas un ou deux arbustes, à port buissonnant, vous permettrez une nidification bien abritée au milieu des arbustes, de plus cela conférera une touche naturelle à votre haie.

chêne rouge d'amérique, sumac de virginie    forsithia, sumac de virginie, pin sylvestre

Cette bio-diversité : pelouse, prairie fleurie, arbustes, tas de compost, massifs de fleurs, haies, mare, permet de créer un véritable refuge pour les animaux sauvages. N'oubliez pas non plus les superbes effets des feuillages à l'automne. Sur les photos (de droite à gauche) : Chêne rouge d'Amérique, Sumac de Virginie, Pins sylvestres.


Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com