Annonceurs

Expert Bassin partenaire de Passion Bassin

L'EMPLACEMENT, FORME ET DIMENSION DU BASSIN :


Le bassin est réalisé pour être vu et admiré. Il doit donc être implanté près de l’habitation, près d’un centre de vie du jardin (pergola, coin barbecue) ou près d’un passage régulièrement fréquenté (allée d’accès au garage, à la maison…). Attention cependant car le bassin (au même titre qu’une piscine) peut présenter un risque pour les jeunes enfants de la famille.

Il faut dans tous les cas rechercher à ce que toute la famille en profite au maximum.

Il faudra que la pièce d’eau soit exposée au soleil car la plupart des plantes aquatiques et de zone humide ont besoin de chaleur pour se développer. L’exposition plein soleil permet une photosynthèse maximale et une croissance optimale des plantes. En contrepartie l’eau verte peut se développer, mais ce désagrément sera facilement éliminé grâce aux appareils U.V. (voir chapitre filtration).

De préférence, ne pas positionner le bassin sous ou, à proximité d’arbres et ce, même si l’ombrage est minimum. En effet, l’automne venu les feuilles risquent de tomber dans le bassin et donc de provoquer une pollution à court, moyen ou long terme (envasement). Les résineux sont à éviter, les aiguilles acidifient rapidement l’eau du bassin. Si malgré tout, l’emplacement envisagé se situe près de végétaux à feuillage caduc on placera, avant la chute des feuilles, un filet afin de récolter un maximum de déchets.

Il ne faudra pas oublier non plus le développement des racines qui à terme pourraient venir déformer voir déchirer la membrane d’étanchéité (attention surtout aux bambous). Dans ce cas on pourra utiliser une « barrière de racines » en polypropylène résistant à plusieurs dizaines de bars.

Comme vous pouvez le constater, certains problèmes peuvent être contournés par des artifices relativement aisés à mettre en place.

Il faudra aussi tenir compte de l’éventuel dénivelé du terrain. On pourra le mettre à profit pour réaliser un ruisseau, une cascade, une succession de bassins. Les terres d'excavations peuvent également permettre de réaliser un local technique adossé à une rocaille au milieu de laquelle coule un petit ruisseau alimenté par une pompe de cascade et le retour des eaux de filtration.

Enrochement, rocaille    Abri technique pour la filtration

TAILLE et FORME du BASSIN :

Contrairement à ce que l’on entend ou lit régulièrement, il n’y a pas de taille minimum ou maximum pour un bassin. Pour un bassin en liner, afin de ne pas avoir trop de chute de bâche, il faut essayer d'avoir une des dimensions du bassin se rapprochant d'une côte standard. (PVC : 4, 6 et 8 m de large ; EPDM : 4, 6, 9, 12 et 15 m de large)

Pour chiffrer son budget (rubrique budget), les dimensions de la bâche (avant terrassement) se calculent de la façon suivante :

  • Longueur : plus grande longueur + deux fois la profondeur maximale + 0,60 m de sécurité.

  • Largeur : plus grande largeur + deux fois la profondeur maximale + 0,60 m de sécurité.

Une fois le terrassement effectué il est préférable de prendre le dénivelé complet afin d'ajuster les dimensions nécessaires.

Il est, par contre, évident que plus un bassin sera petit, plus l’équilibre biologique sera fragile et plus son aménagement sera délicat.

Une des règles d’or est de concevoir un plan d’eau bien intégré dans le décor existant ou à créer. Un bassin trop petit pourra paraître « riquiqui » dans un grand espace.

Il faut aussi savoir que les personnes réalisant un petit jardin aquatique (< à 5 m³) le regrettent très vite. Une fois l’excavation réalisée, avant la mise en eau, le bassin paraît toujours beaucoup plus grand qu’une fois rempli et planté. Un nénuphar peu couvrir plusieurs m² avec ses feuilles et ses fleurs.

Même si au départ on ne veut pas mettre de poissons (à tort contre les moustiques) dans bien des cas le bassin est saturé par la suite, ce qui a pour conséquence de provoquer des déséquilibres de qualité d’eau.

La grandeur du bassin peut être aussi liée au budget. Dans ce cas on pourra l’équiper par étapes, en prévoyant toujours les branchements et les passages de tuyaux pour les installations futures.

Pour dessiner au sol l’emplacement de votre futur projet je vous conseille d’utiliser un tuyau d’arrosage ou une corde. Vous pourrez les déplacer à souhait jusqu’à obtenir la forme qui vous plaît.

Utilisez alors une bombe, de la chaux ou de la sciure pour la tracer définitivement.

Il n’y a pas de formes obligatoires ou, à l’inverse, interdites. Tout dépend de votre envie et de l’harmonisation du futur bassin dans son environnement. Il faut éviter les formes trop tarabiscotées qui compliquent la réalisation et en plus créent des zones d’eau morte. Les angles droits consomment plus de bâche (gestion des plis).

Les formes arrondies sont les plus utilisées (haricots).


Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com