Aquatic' Bezançon, plantes aquatiques, réalisation, conseils...

 

LES PLANTES AQUATIQUES :


Les plantations - plantes flottantes, plantes immergées

Un bassin se doit d’être un espace de calme et d’harmonie le plus proche possible de la nature. A ce titre, les plantes aquatiques sont très importantes. Il faut distinguer :

  • les plantes de berge, 

  • les plantes de marais, 

  • les plantes immergées de zone peu profonde, 

  • les plantes immergées de zone assez profonde,

  • les plantes immergées de zone profonde (nénuphars, lotus),

  • les plantes oxygénantes,

  • les plantes flottantes. 

Chaque espèce a son rôle à jouer dans l'équilibre du bassin. 

Les nymphéas créent une zone d'ombre au centre du bassin et sont d'importants consommateurs d'éléments nutritifs (nitrates). De plus, ces plantes disparaissent l'hiver laissant le soleil réchauffer l'eau.

Hippuris vulgaris     chataigne d'eau - trapa natans

Les plantes oxygénantes et les plantes flottantes ont aussi un rôle dans l'amélioration de l'oxygénation et de la qualité de l'eau (nitrates, clarté …). Elles sont aussi un support de frai apprécié des poissons et servent de refuge aux alevins.

Les plantes de berge et de marécage colonisent et stabilisent les bords du bassin.

Il convient de commencer par disposer en premier les plantes de zone profonde et de remonter progressivement vers les berges. Il est conseillé de réserver environ un tiers de la surface du bassin pour la plantation.

  • Les plantes flottantes :

Ces plantes de surface méritent tout autant de figurer dans un jardin aquatique que les plantes ancrées dans le fond du bassin. Elles ont un rôle à jouer par rapport à l’ensoleillement et à la qualité de l’eau (consommation des nitrates). On peut en distinguer deux sortes : les indigènes (lentille d’eau trilobée, châtaigne d’eau : Trapa natans) et les espèces d’origine tropicale (Azolée, jacinthe d’eau : Eichornia crassipes, et laitue d’eau : Pistia stratiotes).

Floraison de l'aloes d'eau - stratoites aloides   Floraison estivale de la jacinthe d'eau - Eicchornia crassipes

Ces dernières sont à fort développement pendant la période estivale. Elles craignent les températures < à 10 °C et il faut donc les considérer comme des annuelles et les remplacer chaque année. Elles ont besoin d’un bon ensoleillement et d’une eau riche en matières nutritives (surtout si l’on veut voir fleurir la jacinthe d’eau).

Il est possible de conserver d'une année à l'autre les jacinthes et pistias en les plaçant dans un récipient rempli  de 10 cm de bonne terre, le reste d'eau et de l'installer dans une pièce bien éclairée dont la température est > à 15° C.

Pour éviter qu’elles ne se déplacent dans le bassin, il est possible de maintenir en place les eichornias et les pistias en les attachant à une petite pierre posée au fond du bassin avec un fil nylon transparent, ainsi le vent et le courant ne les feront plus circuler. Attention les châtaignes d’eau peuvent être à l’origine de perforation de la bâche si l’on marche sur un fruit posé au fond.

Hydrocotyle en surface d'un bassin   Lentille d'eau originale ... Salvinia rotundifolia

Il faut éviter de récupérer des lentilles sauvages dans la nature car celles-ci prolifèrent très rapidement. De même je déconseille, à titre préventif, de prélever des plantes aquatiques ou palustres dans la nature car celles-ci peuvent être le vecteur de maladies et de parasites pouvant affecter autant les plantes (champignons, insectes phytophages) que les poissons (champignons, virus, parasites …). 

  • Les plantes immergées de zone profonde (- 35 à - 80 cm) :

Les plantes oxygénantes sont souvent vendues en bouquet ou en godet selon les espèces. Il faut les mettre en pot au fond de l’eau (- 10 à - 50 cm suivant les espèces). Ensuite elles évoluent comme bon leur semble. Certaines ont des fragments qui se détachent et vont coloniser d’autres endroits du bassin, d’autres produisent de longues tiges qui montent à la surface ou restent au fond du bassin. Par la suite, elles se développent sans entretien particulier. Il faut les surveiller afin d’éviter l’envahissement. Elles permettent aux poissons de se cacher, de se reproduire, de trouver un complément végétal de nourriture.

nénuphar et plantes immergées de grande profondeur - Pontederie, typha, scirpes   Plantes immergées, Typhas (massettes)

De part leur forte croissance elles épurent le bassin et produisent de l’oxygène directement assimilable par les poissons et contribuent à l’équilibre biologique. 

On trouve dans cette catégorie les plantes suivantes : Cératophyllum, Crassula, Elodées (élodée crispa très résistante), Hippuris, Myriophyllum, Stratiotes aloïdes…

Il existe aussi, en dehors des lotus et nénuphars, traités sur la page suivante, quelques espèces de plantes aquatiques à fleurs pouvant rester toute l'année à cette profondeur. Prévoir de lester le pot pour éviter qu'en cas de vent le panier ne bascule ou qu'en cas de fort grossissement, l'air contenu dans les tiges creuses des plantes ne fasse flotter le panier.

On peut introduire : Pontederia lanceolata, Sagittaires, Scirpus lacustris et ses variétés panachées ornementales, Thalia deabalta...

Des questions ? Posez-les sur la rubrique du forum : Plantes Aquatiques


Suivez

Suivez-nous :     Recommandez cette page :                

Mise à jour : janv.-17    PassionBassin®     Copyright textes et photos Ph. GUILLET ©     2002 - 2017       contact : webmaster@passionbassin.com